Cinéma·Culture·Non classé

Parasite : le cas Da-hye

Parasite

Sauf si vous avez vécu en ermite ces derniers mois, vous n’avez sans doute pas échappé à Parasite, le dernier né de Bong Joon-ho. Parasite a reçu la Palme d’or en 2019 à Cannes avant d’être récompensé en février par les BAFTA (meilleur scénario original  & meilleur film en langue étrangère), par les Oscars (meilleur film, meilleur film international, meilleur scénario original et meilleur réalisateur) et a également reçu récemment le César du meilleur film étranger. Autant dire que le monde occidental s’accorde sur ce film sud-coréen que je ne peux que vous recommander. Poursuivre la lecture de « Parasite : le cas Da-hye »

Culture·Littérature

Abandonner

ADLT_Abandonner

En refermant définitivement Orlando de Virginia Woolf après 70 laborieuses pages de lecture, j’ai eu comme une épiphanie. Bien que le droit de ne pas finir un livre soit n°3 sur la liste des droits imprescriptibles du lecteur éditée par Daniel Pennac, on s’enorgueillit que rarement de ne pas être allé au bout d’un ouvrage. Cela apparaît comme un échec, et ce qu’on en soit à la première de couverture qui nous avait pourtant charmé à première approche ou la 150ème page. Pourtant, est-ce vraiment plus honorable de se forcer à finir un livre par orgueil ou par envie qu’il compte dans notre liste de livres lus, histoire de ne pas totalement avoir perdu notre temps ? Et d’ailleurs, pourquoi arrête-t-on un livre en cours ? Poursuivre la lecture de « Abandonner »

Bande dessinée·Culture·Littérature

Bilan lecture : deuxième semestre 2019

ADLT_Semestre

2020 débute (ou presque) et c’est le bon moment pour faire le bilan des lectures passées, pour mieux choisir les lectures à venir. Ayant déjà pris du recul sur la première moitié de 2019 et n’aimant pas spécialement la répétition, je ne parlerai ici que des lectures du deuxième semestre qui fut aussi riche en découvertes que le premier. Poursuivre la lecture de « Bilan lecture : deuxième semestre 2019 »

Collation·Thé

Mélanger ses thés

ADLT_Melanges

Il y a quelques années, j’ai acheté un sachet de thé vrac « Pistache pâte d’amandes » auprès de Fée du thé, une maison de thé toulousaine dont j’apprécie le travail. Sauf que le thé était très dosé en arômes, au point qu’en boire plus de trois gorgées était écœurant. Je pense sincèrement que c’était une erreur de dosage et pas une erreur de conception du thé mais toujours est-il que je me suis retrouvée avec un thé imbuvable tel quel et que je n’avais pas envie de jeter, ce qui m’a conduit à considérer l’option de mélanger ce thé avec un autre. Et comme ça a plutôt bien marché, j’ai réitéré l’expérience. Poursuivre la lecture de « Mélanger ses thés »

Culture·Littérature

La Papeterie Tsubaki

papeterie

Une maison en bois qui affiche sur une enseigne 文房具店 椿, le parfum du thé vert infusé juste comme il faut, le bruit délicat du bâton d’encre qu’on frotte sur une pierre dédiée et voilà, vous êtes dans le monde de La Papeterie Tsubaki. N’allez pas imaginer cependant que ce roman livre une vision d’un Japon éternel et imperturbable qui serait resté bloqué dans un âge d’or isolé du monde. A Kamakura où se déroule l’œuvre, le café vendant des dorayakis jouxte un Starbucks et dîner dans un bar italien n’a rien d’étrange ou d’honteux. Maintenant que j’ai planté le décor, permettez-moi de vous parler un peu plus de ce que raconte ce roman écrit par Ito Ogawa et pourquoi il pourrait vous plaire. Poursuivre la lecture de « La Papeterie Tsubaki »

Arts vivants·Contrées·Culture

Le Fringe – Édition 2019

ALDT_Fringe

Vous voyez le Off d’Avignon ? Eh bien le Fringe c’est un peu pareil mais en mieux. L’Edinburgh Fringe Festival ou Fringe pour les intimes est né en 1947 pour être la contre-soirée du Festival international d’Édimbourg (qui a débuté la même année). Plus de spectacles, avec des tarifs plus abordables et la possibilité pour la plupart des spectacles de soit réserver une place à un tarif fixe soit venir à l’heure du spectacle et s’installer aux places restantes pour payer ce que l’on souhaite à la fin du show. Avec ce système et avec des places réservables à partir de 5£, le Fringe est un festival bien plus abordable que son équivalent avignonnais. Mais cela ne suffisait pas pour le britannique Peter Buckley Hill qui en 1996 a lancé le « Free Fringe ». Le Free Fringe ce sont des spectacles sans réservation et sans droit d’entrée pour lesquels on paye à la sortie le montant qu’on souhaite (et oui on peut ne rien donner si on ne le souhaite pas ou qu’on n’en a juste pas les moyens). Et comme l’art ne s’arrête pas aux frontières des salles de karaoké ou des cafés transformés en scènes de théâtre pour un mois, il y a également des artistes de rue qui animent le centre-ville de leurs numéros de magie ou d’acrobaties.

J’ai eu la chance de passer une semaine au Fringe cet été et tenais à vous partager les pépites que j’y ai découvertes que ce soit de la comédie, de la magie ou du théâtre. Poursuivre la lecture de « Le Fringe – Édition 2019 »

Bande dessinée·Culture·Littérature·Non classé

Bilan lecture à la mi-année

Blog_BilanJuin2019

En début d’année, je faisais un bilan concis de mes 40 lectures de 2018. Cette année, j’ai passé le cap des 30 lectures à la mi-mai. Un bilan semestriel me semble donc de rigueur. Et puis ainsi il vous aidera j’espère à sélectionner quelques lectures pour l’été et ce même s’il arrive un peu en retard ! Poursuivre la lecture de « Bilan lecture à la mi-année »